Mandat et historique

Turbine est un centre de création pédagogique qui développe des espaces d'expérimentation jumelant pratiques actuelles en art et en pédagogie.

 

Mandats

Allier et accompagner des artistes et des pédagogues en arts actuels dans l’élaboration et la réalisation de projets communs.

Arrimer ces projets aux spécificités et aux besoins d’une communauté.

Identifier les partenaires potentiels.

Gérer, promouvoir et diffuser les projets.

Offrir à des artistes, des pédagogues et des travailleurs culturels des occasions de développement professionnel qui leur permettent d’élargir leur savoir sur les arts actuels et la pédagogie, et d’adapter les stratégies pédagogiques à leurs projets.

Prendre part activement aux échanges, débats et discussions publiques qui favorisent l’émergence de nouvelles pratiques au carrefour de la rencontre entre arts actuels et communautés.

Activités principales

Développement de création pédagogiques dans les milieux artistiques, culturels, scolaires et communautaires.

Résidences d’artistes liées à des projets pédagogiques.

Organisation d’ateliers de formation qui proposent l’intégration des pratiques actuelles en éducation artistique.

Création d’outils pédagogiques.

Publication de recherches sur les pratiques actuelles en art et pédagogie.

Formation d’intervenants en médiation culturelle.

Historique

1999   Fondation du centre Turbine par Yves Amyot.

2002   Le centre organise l’événement Corps+Machine, examinant l’impact des technologies sur la conception de l’humain, de même que les stratégies pédagogiques permettant l’appropriation artistique des moyens technologiques. Pendant la même période, Turbine initie ses projets de résidences d’artistes avec la vidéaste Chantal du Pont qui réalisera l'oeuvre vidéographique, In Utero, à l’école St-Ambroise.

2004   Turbine concentre ses activités, de 2004 à 2007, dans des ateliers de formation qui proposent aux éducateurs et aux artistes l’intégration des technologies aux pratiques actuelles en éducation artistique.

2007   Turbine propose des dizaines de Techno–marche, projet sur le potentiel de la marche accompagnée de technologies. Ces projets se tiennent sur tout le territoire québécois et rejoignent autant les adultes que les enfants.

2009-2010   Afin de souligner le dixième anniversaire de Turbine, toutes les activités sont réalisées sous le thème L'école : matière de création !
 
2011   Turbine se lance dans des projets de cocréations ainsi que dans des résidences d'artistes. Deux projets d’envergure issus de résidences d’artistes en milieu scolaire, La Fabrique, par Jean-Maxime Dufresne et Utile[in]Utile, par Geneviève Godin et Ximena Holuigue, font l’objet de publications documentant les résidences en textes et images. La même année, l’artiste Marcelle Hudon réalise le projet RaConter sa ville, contes urbains visuels et sonores, produit dans une école en collaboration avec le Théâtre Le Clou.

2012   Turbine aménage ses bureaux à la coopérative de travail ECTO, située sur le Plateau Montréal. Il met de l’avant une  nouvelle plateforme d’expérimentation artistique, les Fab lab mobile dédiées à la création d’objets à partir d’une imprimante 3D.

2013   Turbine présente Imachinations, une cocréation réalisée par l'artiste Manon Labrecque avec une classe de nouveaux arrivants de l'école secondaire Jeanne-Mance. Imachinations est exposé au Théâtre Denise Pelletier. Au printemps, l’artiste Nathalie Bujold installe son atelier à l’école primaire Chanoine-Joseph-Théorêt et crée éMotifs, projet où les participants s’amusent à faire et défaire les portraits de leurs camarades.

2014   Turbine célèbre ses 15 ans avec l’événement art PLASTIQUE, une série de rencontres où se tient un large spectre d’activités mettant en lumière les potentiels artistiques et les enjeux de l’impression 3D. Turbine élargit son champ d'intervention pour rejoindre les communautés. Il propose des résidences aux artistes Magali Babin en art sonore (Aux sons des contes) et Sara Hanley en danse et technologies (Des mots qui font du bien). Une autre cocréation voit le jour dans une école primaire: Jardin sonore avec Émilie Mouchous.

2015   Turbine continue sur sa lancée de projets dans les écoles : La cinéaste Marie Valade crée, avec des élèves de 1ere année, le projet Cacographie qui tisse des liens entre matière, technologie et apprentissage de l’écriture. L’artiste Jonathan Villeneuve présente l’art numérique à des jeunes du secondaire dans le cadre d’une première résidence d’un projet Fablab. Guillaume La Brie réunit les élèves en classe d’accueil de l’école secondaire Jeanne-Mance pour créer le projet Habiter. Durant cette même année, Turbine commence à offrir des ateliers de formation professionnelle en impression 3D.

Intersections PNH + YUL du cinéaste Paul Tom se tient quant à lui dans la communauté. Il crée un espace de dialogue intergénérationnel entre des Cambodgiens par la cocréation d’une représentation théâtrale et d’un court-métrage (Prix du meilleur projet artistique de l’organisme Intergénérations Québec). Une deuxième résidence avec Paul Tom prend la forme d’un film en 2016, sous le titre de Bagages, avec les jeunes de la classe d’accueil de l’école Paul-Gérin-Lajoie à Outremont. Ce documentaire s’est mérité plusieurs prix dans les festivals.

2016   Turbine est actif à l’extérieur de Montréal. Un partenariat avec la Fédération culturelle canadienne-française permet la réalisation de résidences d’artiste à Winnipeg et Ottawa. Ce sont plus de 933 participants qui assistent à des ateliers de formation à Toronto, Rivière-du-Loup, Ottawa, Sudbury, Caraquet et Montréal.

Fermement convaincu de son rôle de diffuseur, Turbine poursuit la production de publications à la suite des résidences. (GR)ONDES par Étienne Grenier, L’instinct dans l’instant par Sylvie Cotton font l’objet de publications. Le projet Se raconter maintenant : cartographier la vie avec l’auteure Johanne Jarry est diffusé sur une plateforme web avant de prendre la forme, en 2017, d’un opuscule intitulé Histoire de vivre.

Une résidence de création avec Turbine permet à l’artiste Diane Morin de réaliser l’œuvre Grilles, produite dans la lignée de ses recherches menées depuis plusieurs années avec la lumière et des dispositifs d’ombres animés. Turbine accompagne l’artiste mexicain Alfonzo Arzapalo pour les résidences S’emplacer et Parcours qui permettent à des élèves nouveaux arrivants d’intervenir dans leur école par des performances et installation in situ.

 

 

À propos > Mandat et historique