Ranger|Déranger

Nouvelles > Ranger|Déranger

Ranger|Déranger

Adèle Olive Turcot a six ans. Elle aime fabriquer des livres, dessiner, faire de la couture et jouer au coin « maison ». Avec sa maman et ses amis, elle est commissaire de l’expo Ranger|Déranger. Dans ce projet, elle aime travailler avec de nouvelles personnes, découvrir des œuvres et faire des petits voyages.

 

 

 

 

 

 

 

 

Crédit photo : Caroline Loncol Daigneault

Mère d’Adèle, Caroline Loncol Daigneault est auteure et commissaire indépendante. Dans son travail de commissaire, elle aime à proposer un contexte de création afin de façonner – à plusieurs – un espace inédit, ouvert, pour repenser les relations, cultiver le jeu et la réflexion.

Elle a besoin de mener ces projets qui sont pour elle de véritables outils de recherche, d’apprentissage et de connaissance sensible. Adèle l’inspire dans sa manière expansive et méthodique de ranger et de déranger l’espace, en brouillant les frontières entre les statuts et les valeurs des objets. C’est ce qui fonde d’ailleurs le projet Ranger|Déranger et qui en teinte chacune des facettes.

 

 

 

 

 

 

 

Crédit photo (détail) : Laetitia de Coninck

Ranger|Déranger le regard et les modes de travail

Loin de toute prétention pédagogique, ce projet ne vise pas à faire d’Adèle une commissaire en herbe. Il s’agit plutôt de laisser ses manières propres, ainsi que celles des élèves de sa classe, influencer les différentes étapes du commissariat : visites d’ateliers, explorations avec des artistes à la maison, résidences à la galerie, création de l’opuscule, scénographie de l’expo, interprétation des œuvres, conception d’un vernissage fantaisiste, et bien plus.

Ce projet fond la sphère intime à la sphère du travail. Rien ne se passe comme à l’ordinaire. Il faut ralentir, accuser une crise, voir comme l’attention d’un enfant parcourt différemment un atelier ou une galerie, ne s’arrêtant pas là où on s’y attend.

 

 

 

 

 

 

 

 

Crédit photo : Caroline Loncol Daigneault