éMotifs

Artiste:
2013

Du 11 mars au 9 mai 2013, l’artiste Nathalie Bujold a été invitée à installer son atelier à l’école primaire Chanoine-Joseph-Théorêt (CSMB)  afin d'y travailler deux jours par semaine pendant deux mois. Le quotidien de l’école est devenu la source d’inspiration pour son projet de création, s’articulant autour du portrait photographique des élèves. Ces portraits découpés en plusieurs morceaux sont devenus un jeu pour créer des motifs avec des nez, des bouches, des yeux et des fronts. Tout comme l’artiste, sept groupes d’élèves se sont amusés à faire et défaire les portraits de leurs camarades. Les résultats sont d’une grande beauté et aussi un peu troublants, même « éMotifs ». Nous vous invitons à parcourir l’école pour découvrir les photographies, les collages et les vidéos réalisés pendant cette résidence.

Nathalie Bujold détient un Baccalauréat en arts visuels de l’Université Laval où elle remporte en 1992 le prix René-Richard. Son travail a été présenté dans de nombreux centres d’artistes au Québec et au Canada, ainsi qu’au Musée national des Beaux-arts à Québec. Diverses expositions collectives et résidences l’ont menée en Italie, en Colombie, au Liban et en France. En 2008, elle est invitée à présenter une programmation monographique, Le petit castelet électronique de Nathalie Bujold, au Palais des Beaux-Arts de Lille. Une connivence avec la musique l’amène à signer en 1992 les musiques du spectacle, Le voyage d’un gâteau, et de collaborer à deux reprises avec le Quatuor Bozzini: en 2010 avec Bernard Falaise pour, Les petites portes, et tout récemment avec Taylor Brook. Son travail comprend de nombreuses œuvres filmiques (Super-8) et vidéographiques. La vidéo, Les trains où vont les choses, lui vaut en 2008 le Prix à la création artistique du Conseil des arts et des lettres du Québec.

 

Des portes ouvertes ont eu lieu pour clôturer le projet:

Mardi 28 mai 2013 de 16h à 19h
À l'École Chanoine-Joseph-Théorêt
990, 5e avenue, Verdun

 

Parution d'un article sur eMotifs dans la revue Ciel Variable, hiver 2014

Dans le no 96 de la revue Ciel Variable paru à l'hiver 2014, Sonia Pelletier fait état de cette résidence de création à l’école aux pages 86 et 87 :

« En se replongeant dans son enfance, l’artiste confiait avoir abordé ce travail par de petits gestes répétitifs qui évoquent pour elle la routine et la discipline de l’école. Elle s’est rappelé aussi que, toute jeune, elle aimait reprendre les portraits trouvés dans la rubrique nécrologique des journaux, les découper et les reclasser selon une nomenclature liée aux types de visages. Un petit rituel qu’elle effectuait méthodiquement et ludiquement. »
[...]
« Tout en respectant l’exploration et l’expérimentation liées au processus créatif, chacun des membres du tandem artiste/éducateur doit aboutir à une expérience différente de celle de l’autre selon les potentiels en présence. Ici, Yves Amyot s’est investi dans l’univers de Nathalie Bujold par l’intermédiaire d’une création vidéo. »

Nous vous invitons à lire cet article sur le projet et la démarche de l'artiste Nathalie Bujold en cliquant ici.

Des portraits découpés en plusieurs morceaux sont devenus un jeu pour créer des motifs avec des nez, des bouches, des yeux et des fronts.
Accompagnateur(s) pédagogique(s):

Yves Amyot

Participants:

Les élèves de l'École Chanoine-Joseph-Théorêt

Partenaires et subventionneurs:

École Chanoine-Joseph-Théorêt, Verdun
Centre Sagamie, Alma

Dans les médias:

« Nathalie Bujold, éMotifs » Ciel Variable no 96, Sonia Pelletier, p 86 et 97