Imprimante 3D

2014

Diane Morin s'intéresse au monde des objets banals en les intégrant dans des assemblages artisanaux complexes, elle leur donne une nouvelle vie insoupçonnée. Travailler avec une imprimante 3D lui permet de poursuivre sa recherche dans la fabrication de pièces et d’objets, et ouvre un tout nouveau champ d’expérimentation.

Au cours du printemps et de l'été 2014, le centre Turbine a accueilli en résidence l’artiste Diane Morin pour lui offrir la possibilité d’explorer le potentiel technique et artistique de l’imprimante 3D.

C’est en janvier 2012 que le Centre Turbine fait l’acquisition d’une imprimante 3D dans le but de mettre à profit ses caractéristiques créatives dans le développement d’un projet de création pédagogique. Cette première expérimentation nous a permis de constater qu’il y a peu d’artistes, au Québec, qui utilisent cette technologie.

Dans l’optique de favoriser le développement artistique avec cet outil novateur, Turbine propose à Diane Morin une résidence d’exploration avec l’imprimante 3D. Sa passion pour le mouvement qui l’a amenée à s’intéresser aux mécanismes de toutes sortes nous a permis de croire qu’elle était l’artiste toute désignée pour explorer cette technologie. Habituée à fabriquer ses mécanismes avec des objets industrialisés, elle poursuivit sa recherche en s’appropriant des logiciels de modélisation pour créer des objets personnalisés qui correspondent exactement à ses besoins pour la réalisation de ses œuvres.

En guise de conclusion à sa résidence d’exploration en impression 3D avec le Centre Turbine, Diane Morin a partagé son parcours et ses réflexions sur les perspectives offertes par cette technologie lors d'une présentation publique au Centre Clark (9 octobre 2014). Cette activité a eu lieu dans le cadre de l'événement art PLASTIQUE et le 15e anniversaire de Turbine.

Remerciements:

Cette résidence de création a été subventionnée par le Conseil des arts du Canada et le Conseil des arts de Montréal.