Graphies

L'artiste Catherine Lise-Daoust avec les élèves de l'école Saint-Ambroise. Photo: D. Morrissette
L'artiste Catherine Lisi-Daoust avec les élèves de l'école Saint-Ambroise. Photo: Dominic Morrissette

Le projet Graphies permet à quatre artistes en cinéma d’animation expérimentale - Éléonore Goldberg, Catherine Lisi-Daoust, Marie Valade et Carol-Ann Belzil Normand - de réaliser des courts-métrages en collaboration avec des enfants d’écoles primaires de Québec et de Montréal. Ces rencontres entre les artistes et les élèves sont encadrées et soutenues par la pédagogue Marie-Pierre Labrie.

L’objectif de cette démarche de cocréation est d’entrer dans le processus d’apprentissage de l’écriture et du dessin chez des élèves de six et sept ans, et d’en faire matière à création pédagogique et artistique. Les lettres et les mots des élèves de 1re année, en plein processus de construction graphique, sont réinterprétés par les cinéastes afin de réaliser un film d’animation.

Graphies interroge le lien entre la technologie et la matière. Actuellement, certains programmes pédagogiques abandonnent le crayon et l’écriture manuscrite au profit d’une écriture uniquement numérique. Or, l’action d’écrire, les jeux de formes et de la matière sont déterminants dans l’apprentissage et dans le développement de l’imaginaire de l’enfant.Lors de cette démarche de cocréation entre les artistes et les élèves, plusieurs techniques d’animation sont mises à contribution :

  1. l’animation au dessin par accumulation et effacement;
  2. l’animation typographique;
  3. le Gif animé;
  4. le folioscope;
  5. l’animation en volume (stop motion);
  6. la modélisation 3D.

Les élèves sont invités à développer l’écriture manuscrite, le dessin, le modelage, la manipulation d’objets, la photographie et ainsi tisser des liens entre matière et technologie.Les créations des artistes sont un point de départ pour susciter le désir de la création chez les enfants. La pratique de chaque artiste propose de nouvelles méthodes expérimentales qui favorisent la compréhension et les possibilités qu’offrent les procédés d’animation.

  1. Catherine Lisi-Daoust travaille le texte sous une forme animée et conceptuelle et joue avec la notion de typographie.
  2. Éléonore Goldberg propose un travail qui amalgame l’univers du dessin, de la bande dessinée et du cinéma d’animation.  
  3. Marie Valade s’intéresse à l’exploration des aspects photographiques de l’animation en ayant recours à la pixilation, aux objets animés et à l’animation image par image.
  4. Carol-Ann Belzile Normand crée des films d’animation entretenant des relations entre le son, les arts imprimés, la céramique, le Web et la performance.

En images: L'artiste Catherine Lise-Daoust avec les élèves de l'école Saint-Ambroise et l'artiste Éléonore Goldberg à l'école Joseph-Chanoine-Théoret.

Crédit photo: Dominic Morissette

Du cinéma d’animation créé par des artistes avec des élèves de première année.
Accompagnateur(s) pédagogique(s):

Marie-Pierre Labrie

Participants:

Des élèves de quatre écoles:

École primaire Chanoine-Joseph-Théorêt (Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys)

École primaire Saint-Ambroise (Commission scolaire de Montréal)

École alternative Arc-en-ciel (Commission scolaire de Montréal)

École St-Jean-Baptiste (Commission scolaire de la Capitale, Québec)

Partenaires et subventionneurs:

Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) - Appel de projet pour le jeune public.

En images