imagetop
(GR)ONDES
Classement

(onglet orange)

Type de projet
Discipline
Intervenants

Groupe en mauve sous l'image

Artiste(s)-Pédagogue(s)
Participant.e.s

Les élèves de l'école secondaire Laurier-MacDonald

Collaborateur.trice

Michael Penning (enseignant)

Mélissa-Ann Ledo (conseillère pédagogique)

Ce projet bénéficie du soutien financier du Conseil des arts du Canada et du programme Libres comme l’art, une initiative du Conseil des arts de Montréal (CAM), de la Conférence régionale des élus de Montréal (CRÉ) et du ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport (Programme de soutien à l'école montréalaise).

 

Écomusée du fier monde

Festival Elektra

École Laurier-MacDonald (EMSB)

L’école est un milieu qui a nécessairement marqué la majorité d’entre nous. Les souvenirs les plus prégnants de ce milieu sont souvent rattachés à des sons.

Une oeuvre audio d’Étienne Grenier (Montréal)

Dans le cadre de l’ouverture du festival ELEKTRA, le Centre Turbine vous invite à vous joindre à nous pour la performance d'art sonore (GR)ONDES :

Jeudi 2 mai 2013 à 19 h (pile!)

À l’Écomusée du fier monde
2050, rue Amherst, Montréal

Les portes ouvrent à 18h30, entrée libre.
Bienvenue à toutes et à tous!

 

L’école est un milieu qui a nécessairement marqué la majorité d’entre nous. D’après Étienne Grenier, les souvenirs les plus prégnants de ce milieu sont souvent rattachés à des sons. Cette matière sonore riche et lourde de sens constitue la base des explorations artistiques que l’artiste a menées pour (GR)ONDES – un projet qui recoupe les champs de l’art audio, de l’installation et de l’art d’intervention.

(GR)ONDES s’est développé lors d’une résidence de création que l’artiste a effectuée à l’école secondaire Laurier-Macdonald, de janvier à mars 2013. Il s’agissait de réaliser une série d’interventions artistiques dans le milieu scolaire en associant les élèves au processus de création.

Par une série d’infiltrations technologiques déployées par l’artiste et les élèves, le projet visait à détourner de leur fonction première certains appareils, comme l’interphone et la cloche, normalement mis au service de l’application du cadre disciplinaire de l’école. Plus spécifiquement, le projet impliquait la production d’Ubicoms, un système audio sans fil permettant de capter l’espace sonore d’un lieu particulier et de le diffuser ailleurs. Ainsi, on pouvait entendre l’ambiance sonore de la section des casiers dans la cafétéria. Grâce à cette façon de relier et même d’intervertir différents espaces sonores, on a pu observer la capacité qu’a le son de modifier notre perception d’un lieu. Les enregistrements de ces croisements et permutations sonores diffusés par les Ubicoms ont permis à l’artiste de créer une cartographie sonore de l’école.

L’ensemble des enregistrements réalisé avec l’aide des élèves a ensuite servi de base à la création d’une œuvre audio. Nous sommes fiers de pouvoir présenter cette œuvre lors de la soirée d’ouverture du festival Elektra, le jeudi 2 mai 2013 à 19 h, à l’Écomusée du fier monde. Une présentation des compositions sonores des élèves sera également au programme.

(GR)ONDES a aussi fait l’objet d’une publication, dont voici le lien.