Marcheur pédagogue

Artiste:
2003

Amorce d'une pédagogie rhizomatique

                        

Une vision nouvelle de l'engagement pédagogique

Recenseure : Suzanne Lemerise , professeure associée, UQÀM

La réflexion proposée par Yves Amyot est issue d'une expérience pratique ayant eu lieu dans des écoles complétée par une démarche universitaire et théorique. L'auteur se définit lui-même comme un marcheur-pédagogue nomade en enseignement des arts. En effet, il a choisi de susciter des projets artistiques dans différentes écoles, ce qui lui a permis de connaître plusieurs réalités scolaires. Le double ancrage théorique et pratique a donné naissance à cette publication où Amyot traite de notions nouvelles, celles de réseau et de rhizome, appliquées à l'enseignement des arts. Le livre comprend quatre chapitres: les deux premiers définissent les notions clés de réseau et de rhizome, le troisième chapitre applique ces notions à une pédagogie rhizomatique et le quatrième présente trois exemples d'activités pédagogiques analysées à partir d'une pédagogie rhizomatique. Ce livre est une réponse au constat d'isolement que l'auteur a fait lors de son parcours nomade dans différents milieux scolaires. Dans l'école, il a noté que souvent, tous travaillent isolés les uns des autres, l'absence de contacts ne donnant presque aucune possibilité de créer de nouveaux agencements. Le but explicite du livre est «de dégager et d'élaborer les grandes lignes d'une approche pédagogique qui favoriserait, dans les écoles, des circuits d'échanges, créant des liens entre les élèves, les enseignants, la direction d'école, les parents et la communauté» (p. 18). Pour l'auteur, la réticulation est une réponse à l'isolement. Elle intègre à la fois les notions de réseau et de rhizome qu'il se propose de définir en profondeur avant de les appliquer à l'enseignement des arts.

 


Téléchargement

  • Table des matières
  • Chapitre 4: Arrimage de la théorie et de la pratique Ce chapitre présente trois projets en éducation artistique mis en oeuvre à l'école secondaire Calixa-Lavallée entre 1994 et 1998, en s'inspirant intuitivement de la pensée de Deleuze et Guattari. Les projets Arboretum, Métamorphose et Le 100 mètres en 100 lignes sont décrits choronologiquement, étape par étape, afin de faire des liens entre la pratique quotidienne en enseignement des arts plastiques, la classe-réseau et la pédagogie rhizomatique.
  • Extracts in english