Pavillon

© Veronica Mockler, Centre Turbine 2019. Image tirée de Pavillon
Artiste(s):
2019
Pédagogue(s):

Yves Amyot

Participant(e)s:

Anass, Babs, Chantal, Chargache, Cédelynne, Danica, Joanne ,Mike, Omar Tahar, Ouassine, et Youssef

En collaboration avec la Maison des artistes visuels francophones (MAVF) (Winnipeg) et les organismes communautaires Pluri-Elles et Accueil Francophone (Winnipeg), le centre Turbine a permis à Veronica Mockler d'entrer en contact avec un groupe de 11 résidents franco-manitobains. Sept de ces derniers étaient issus de la communauté immigrante nouvellement arrivée à Winnipeg et quatre autres étaient les descendants de lignées métisses et francophones au Manitoba. Avec le groupe, l'artiste a exploré les médiums de la vidéo et du son par le biais de méthodologies en histoire orale et storytelling numérique. S'intéressant à l’expérience et le récit de vie de chacun, Mockler a recueilli différents contenus numériques qui révèlent la pluralité de l’identité francophone contemporaine. En incluant le pédagogue-accompagnateur du projet, le groupe était composé de personnes francophones d’origine marocaine, algérienne, centrafricaine, congolaise, métisse, manitobaine, ontarienne et québécoise. Cette résidence de co-création s’est principalement déroulée dans les locaux de la MAVF, qui invite Mockler à présenter le fruit de cette riche exploration en décembre 2019. En août dernier, cette initiative de résidence en communauté a été rendue possible grâce au Secrétariat du Québec aux relations canadiennes et son programme d’appui aux projets liant le Québec à d’autres provinces et territoires du Canada. Cette résidence a été reconnue comme structurante pour la francophonie pancanadienne.

Le jeudi 5 décembre 2019, l'artiste Veronica Mockler présentera son œuvre intitulée Pavillon dans une exposition à la Maison des artistes visuels francophones (MAVF). Cette œuvre a été créée suite à une série d’ateliers artistiques menés par l'artiste et le pédagogue Yves Amyot . Cette résidence avec la communauté franco-manitobaine a été organisée par le centre Turbine au mois d’août dernier.

Veronica Mockler est née à Québec (QC) en 1991. Elle vie et travaille à Montréal comme artiste professionnelle émergente en art social et relationnel. Ses œuvres vidéo et performances ont été présentés dans le cadre de conférences, d’expositions, de festivals au Canada, aux États-Unis, en Amérique du Sud et en Europe, notamment: Women Cinema Makers (Berlin, Allemagne), Intersections Biennial of Art and Technology (New London, CT, É.-U.), Gstaad International Art Film Festival (Montevideo, Uruguay), Galerie Redding Flagg (Toronto, ON, Canada), La Biennale Manif. d’Art Internationale (Québec, QC, Canada), ATSA à la Place des Arts, Cinéma Sous les Étoiles, Dazibao, Eastern Bloc, Maison de la culture du Plateau-Mont-Royal, Vidéographe (Montréal, QC, Canada), et plus encore. Son nouveau projet de recherche est supporté par le laboration Acts of Listening Lab de l'Université Concordia. L’artiste est la co-fondatrice de Visible, un collectif d’art montréalais qui a pour mandat de souligner le pouvoir de l’expression citoyenne dans le contexte d’un rassemblement performatif, numérique et diversifié. Mockler a été la récipiendaire de prix et de bourses pour son travail au Canada et à l’étranger, provenant d’entités diverses, notamment le Premier Prix du Conseil des Arts de Montréal par les Mécènes Investis pour les Arts.