Les bulles agissent comme un miroir qui reflète l'imagination débordante de ces jeunes artistes en plus de dévoiler la richesse de leur réalité.

imagetop
bulles
Classement
Intervenants

Groupe en mauve sous l'image

Artiste(s)-Pédagogue(s)
Participant.e.s

21 élèves de 2 classes TSA (trouble spectre de l’autisme) de l'école secondaire Paul-Gérin-Lajoie-d'Outremont (CSSMB).

Collaborateur.trice

Mélissa Lefebvre (Enseignante)

Julien Carrière (Technicien en éducation spécialisée)

Lysa Almeida (Technicienne en éducation spécialisée)

Wisemene Saint-Pierre (Technicienne en éducation spécialisée)

Stéphanie Harel (Éducatrice artistique)

Paul Tom (Artiste documentariste)

Thomas Gauthier Caron (Programmeur)

Raphaëll Maïwen (Programmeure)

Renaud Gervais (Programmeur, le Hub numérique de l'Estrie)

École secondaire Paul-Gérin-Lajoie-d'Outremont (CSSMB)

Gentilhomme

Bulles était un projet de murale interactive se déroulant du 8 janvier aux 5 juin 2020 à l’école Paul-Gérin-Lajoie-d’Outremont (CSMB). Il a pris racine dans le cours d'art dramatique auprès des élèves de classes TSA (trouble spectre de l’autisme). L'enseignante, Mélissa Lefebvre, a proposé à chaque élève de développer un univers personnel et de créer un personnage-héros qui y habite. 

Par la mise en commun de tous ces univers, un projet collectif est né : créer une murale qui représente un arbre portant en ses branches vingt et une bulles, réunissant ainsi les univers de chacun des élèves. L’organisme MU a été invité à peindre cette murale avec les élèves. Cette dernière a été créée dans un endroit central de l'école, afin de permettre à tout·e·s de découvrir le travail des 21 élèves.

Dans le cade de ce projet, l'artiste numérique Roby Provost Blanchard a effectué une résidence artistique de 10 semaines durant laquelle il a pu développer le volet numérique et interactif du projet en cocréation avec les élèves. Cette résidence s'est déroulée en deux volets.

Dans le premier volet, Roby s’est inspiré de sa pratique artistique pour amener les élèves à découvrir de nouvelles approches technologiques. Il les initia à différentes pratiques en arts numériques. Par la numérisation tridimensionnelle, qui a servi de base à la création numérique de leur personnage, chacun des élèves était à même d’incarner son héros. Grâce à l’apprentissage de logiciels en modélisation 3D, les jeunes ont pu créer les accessoires nécessaires à leur protagoniste, en plus de réaliser eux-mêmes la création de l’univers virtuel où il évolue. Ils se sont familiarisé aussi avec l’intégration de matériel sonore et vidéo.

Dans le second volet, l’artiste a entamé un processus de création personnel en s’inspirant de la mythologie développée par les vingt et un participant.e.s. Il a conçu son propre monde ainsi que son personnage et était également responsable de créer l'espace où réside l'arbre qui rassemble ces vingt et une bulles. Une importante partie de ce volet fut consacrée à la réalisation de l'application de réalité augmentée qui s’intègre à la murale peinte. Celle-ci permet aux univers inventés de se déployer en profondeur et de coexister au cœur d’un méta-monde virtuel. Certains éléments des 21 bulles ont été également bonifiés par l’artiste.

Les personnes regardant la murale peuvent y découvrir les univers virtuels de tous les élèves. En déplaçant une tablette ou un téléphone intelligent sur chacune des bulles de l’arbre, les visiteurs déclenchent des interactions avec l’application de réalité augmentée et vivront une expérience immersive et interactive dans chacun des univers fascinants des élèves des classes TSA.

Ce projet est présenté du 31 mai au 5 juin 2022 à la Galerie Outremont afin d’en permettre le rayonnement auprès de la communauté et de générer, par le fait même, un sentiment de fierté chez ces vingt et un jeunes créateurs.

Le cinéaste Paul Tom documentera également tout le processus de création pour en faire un court-métrage documentaire qui contiendra aussi des entrevues avec les participant.e.s.