Les artistes Caroline Boileau et Yves Amyot ont initié des élèves de six classes d'accueil au patrimoine matériel et immatériel de leur quartier, par le biais d’ateliers de création explorant le dessin, la performance, la textualité, la photographie et le médium sonore. 

imagetop
Composition d'aquarelle monochrome : plusieurs personnages sont dispersés sur un paysage vu de haut, composé de trois chemins en cercles concentriques.
Crédit : Caroline Boileau
Intervenants
Artiste(s)-Pédagogue(s)
Participant.e.s

Quatre classes d'accueil de l’école secondaire Jeanne-Mance (CSSDM)

Deux classes d'accueil de l‘école secondaire Louis-Joseph Papineau (CSSDM)

Collaborateur.trice

Dominic L. St-Louis, agent de développement culturel au CSSDM

École secondaire Jeanne-Mance (CSSDM); 

  • Maria Saldana Salas, Direction adjointe
  • Lorenzo Benavente, enseignant en classe d'accueil
  • Farid Benzenati, enseignant en classe d'accueil
  • Éric Gagné, enseignant en classe d'accueil
  • Diana Roman, enseignante en classe d'accueil
  • Marie-Claude Leclerc, enseignante d'arts plastiques

École secondaire Louis-Joseph Papineau (CSSDM);

  • Annie Pelletier, Direction adjointe
  • Abdelmajid Morssaoui, enseignant en classe d'accueil
  • Simon Tremblay- Cloutier, enseignant en classe d'accueil
  • Carl Lefrançois, enseignant d'arts plastiques
Groupe en mauve sous l'image

Description du projet

 

Le projet Pareil Pas Pareil a permis à des élèves de classe d’accueil des écoles secondaires Jeanne-Mance (Plateau-Mont-Royal) et Louis-Joseph-Papineau (Saint-Michel) de prendre conscience de ce qui est semblable et différent dans leur culture d’origine et d’accueil.

Par l’exploration de leur nouveau quartier, ces près de 100 jeunes nouvellement arrivé·e·s au Québec et en apprentissage du français ont entrepris un processus de création de dix semaines qui se base sur la rencontre de l’autre. Ils et elles ont été accompagné·e·s tout au long de ce processus par l’artiste interdisciplinaire Caroline Boileau et le pédagogue Yves Amyot.  

Afin d'attirer le regard des jeunes sur ces similitudes et ces différences culturelles, plusieurs explorations créatives leur ont été proposées : un abécédaire photographique collectif créée à partir de leur prénoms, une marche colorée et une techno-marche pour apprendre à observer leur environnement à l’aide des 5 sens, des flash-mobs, des déambulation surprises et de la performance, la création de sculptures monumentales, du dessins à l’aquarelle. 

Suite à ces explorations et au terme de ce processus, les élèves ont été invité·e·s à imaginer et à conceptualiser une intervention artistique personnelle qui reflète leurs visions contemporaines et plurielles du patrimoine culturel. En solo ou en équipe, par le biais de l’installation ou de la performance, ils ont proposé aux passants bien curieux une rencontre inhabituelle qui leur a permis d'échanger en français tout en concrétisant l’intervention imaginée ― performance ou installation ― dans l'espace public.